FANDOM


En 1945 dès la fin des hostilités, M. René Le Grain-Eiffel (de la même famille que le père de la Tour), PDG du Centre Technique de l’Automobile du Cycle et du Motocycle (CTACM), se met en rapport avec les Ministères pour utiliser à nouveau ses pistes pour l’industrie automobile française.


En 1946 l’Etat passe un contrat avec la CETAC, qui deviendra par la suite l'U.T.A.C (Union technique de l'automobile, du motocycle et des cycles) et lui concède un bail de longue durée pour la gérance civile des pistes et installations de l'autodrome, moyennant sa remise en état, son entretien et l'acceptation de l'organisation de compétitions. Cette convention est signée en décembre 1946, elle comprend aussi le reversement d’une redevance à l’administration des domaines.